Partenaires

CNRS
Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche
Ecole Centrale de Lille
Université de Lille 1
CRIStAL

« mai 2017 »
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Equipes > Systèmes Tolérants aux Fautes (STF) > Sous-thèmes Equipe STF > Reconfiguration

Reconfiguration en présence de pannes

La reconfiguration recouvre l’ensemble des méthodes permettant d’agir sur le système lorsqu’une faute est détectée, localisée et/ou identifiée. Le terme système désigne ici le procédé physique et les algorithmes implantés pour sa commande, sa gestion et sa supervision. La reconfiguration utilise ainsi les résultats du module de surveillance. La reconfiguration peut concerner :

  • le système de commande. On parle alors de commande tolérante aux fautes ou de pilotage réactif. Notre contribution a consisté à définir des systèmes de commande garantissant la stabilité du système défaillant.
  • les algorithmes de traitement de l’information : estimateurs, observateurs, algorithmes de fusion. Nous contribuons particulièrement au développement d’algorithmes de fusion intègres et reconfigurables.
  • la politique de maintenance (thèse CIFRE de K. Bouvard avec Renault Trucks SAS)

Dans le cadre de la reconfiguration de la commande, nous avons obtenu des résultats sur deux grandes familles d’approches complémentaires :

  • Les approches qui permettent à la commande de s’adapter à la faute de manière à poursuivre la mission du système. Nous nous intéressons principalement aux commandes tolérantes actives qui utilisent explicitement le résultat du module de surveillance (contrairement aux commandes passives qui sont des commandes robustes aux défauts). Deux approches sont développées. Les approches de type compensation, qui s’apparentent à de la commande adaptative et qui intègrent dans la loi de commande l’estimation du défaut ; les approches utilisant une commutation de la commande, ce qui rend alors le système hybride par la commande. Une méthode permettant d’étudier les possibilités de reconfiguration d’un système, en tenant compte du diagnostic, a été proposée dans la thèse de H. Hu.
  • Les approches qui redéfinissent en ligne une nouvelle de commande adaptée à la nouvelle structure du système compte-tenu des équipements rendus indisponibles par la faute. Des travaux dans ce sens sont réalisés pour les réseaux sans fil et filaires pour garantir une qualité de service spécifiée d’un réseau, en présence de congestion ou de rupture de ligne de transmission de données.